Allaitement: les premiers jours à la maternité

Ça y est, votre enfant est né! Ce bébé imaginaire espéré depuis ces 9 derniers mois est enfin dans vos bras. Félicitations. Maintenant commencent les choses sérieuses! Et oui, c'est réellement maintenant que votre monde va changer. Vous avez peut-être décidé d'allaiter votre enfant? Si votre choix n'est pas encore fait et que vous souhaitez des informations, je vous renvoi vers ces deux articles: ici et ici. Parce que l'allaitement est loin d'être inné et que les équipes sont parfois trop débordées pour pouvoir vous accompagner, je vous propose de balayer ces premiers jours à la maternité.


1. Le point de départ: la tétée d'accueil

1.1: Quand?

La tétée dite d'accueil ou de bienvenue est réalisée en salle de naissance. Une fois votre bébé mis au monde, il est posé quelques minutes sur vous. Ce premier contact est le top départ d'une grande épopée! Votre enfant vous sera retiré quelques minutes afin d'être examiné par le pédiatre et habillé par l'auxiliaire de puériculture. Je vous détaillerais ce petit temps d'examen dans un article. Il n'est pas rare que votre enfant pleure lors de cet examen, imaginez le bouleversement qu'il est en train de vivre! Les bruits, la lumière, les odeurs, rien de ce qu'il connaît n'est encore. Rien sauf vous! D'où son apaisement au moment où il vous est rendu.


Quelques minutes après sa naissance, le bébé manifeste son réflexe de fouissement (réflexe de succion). Ce réflexe inné, permet au bébé de chercher le sein de sa mère. Il est très simple à stimuler, une petite pression du doigt sur la joue ou la commissure des lèvres de votre enfant suffit à ce que ce dernier tourne la tête vers la zone de pression. C'est le moment de mettre votre petit au sein.


Votre bébé peut aussi être endormi, et il a bien raison! Laissez le se reposer, il n'est pas affamé! Son casse croûte continu s'est arrêté au moment où le cordon a été coupé. Le nourrisson pourrait encore vivre en moyenne trois jours sur ses réserves, alors pas de panique! Prenez aussi le temps de vous reposer, cette première tétée est aussi un moment important dans la création du lien mère-enfant, alors on se bichonne pour profiter de ce merveilleux instant!

1.2: Pourquoi?

"Pourquoi si tôt puisque mon bébé n'a pas faim? "

Lors de cette mise au sein précoce vous ne secrétez pas encore du lait, mais du colostrum. Ce liquide, jaune foncé, est produit en petite quantité. Ce colostrum est un concentré de protéines, d’oligosaccharides, de vitamines, de minéraux et d'anticorps! Une vraie potion magique pour votre petit super héros!

Voyons ensemble ce qu'apporte cette tétée de bienvenue :

  • La succion permet à votre enfant de sécréter de l'endorphine (hormone apaisante et anti-douleur). Et croyez moi après ce marathon il en a bien besoin!

  • L'apprentissage de la tétée au bébé et à la mère grâce au réflexe de fouissement nouvellement acquis. Oui l’allaitement, c'est faire équipe avec son bébé. Vous allez apprendre ensemble à vivre dans ce nouveau monde. Ce réflexe aidera votre bébé a mieux se positionner, et à vous de reconnaître ses signes de faim!

  • Cette tétée prévient du risque d'hypoglycémie de l'enfant et permet l'élimination du méconium (premières selles noires du nourrisson).

  • Pour la mère, cette première tétée met en route l'engrenage de l'allaitement grâce à la stimulation de la sécrétion de prolactine et d'ocytocyne. Comme expliqué dans l'article "Allaitement - Comment ça marche?", la montée de lait sera donc plus précoce grâce à cette tétée. L'ocytocine, hormone de contraction, permet outre l'éjection du lait, de contracter l'utérus. Se dernier reprend alors sa place plus rapidement.

1.3: Comment?


C'est bien beau toutes ces informations, mais concrètement comment donne-t-on le sein à son bébé. Dans un premier temps, il est important de vous faire aider par un professionnel de santé. En salle de naissance, vous n'avez pas encore toutes vos forces, vous êtes peut-être encore reliée à un tas de tuyaux. Alors on ose demander un peu d'aide!


Il n'y a pas de position idéale que ce soit pour la tétée d'accueil ou pour toutes celles qui suivent. Soyez confortablement installée: assise ou allongée, comme vous voulez!

Le plus facile pour la première est sans doute d'être allongée, bébé allongé sur le ventre sur vous en peau à peau. Vous observerez peut-être qu'il poussera sur ses jambes pour venir jusqu'au sein! Ils sont très forts ces petits! La marche automatique et le reflexe de fouissement se mettent en route. Il est important que votre enfant ai sa tête face au mamelon, ne lui demandez pas tout de suite de se contorsionner ou de tourner la tête! On fait simple, cela vous évitera d'avoir des crevasses. Le bébé doit prendre à pleine bouche le bout de sein et une partie de l'aréole. Assurez vous qu'il ne tète pas que le bout de sein, non seulement le colostrum ne viendrait pas, mais il vous créera des crevasses! N'hésitez pas à demander à un professionnel de mettre le bébé au sein, il est normal de se laisser le temps d'apprendre!

Le site Naître et grandir a réalisé cette affiche qui synthétise bien les différentes positions et la prise au sein.


2. Les trois premiers jours

2.1 Allaiter à la demande

Les trois premiers jours, votre enfant ne recevra encore que du colostrum. Cela tombe bien, son estomac est aussi gros qu'une bille. Il se replie donc très vite, et se vide également très vite. Le colostrum étant particulièrement digeste, votre bébé demandera à téter très régulièrement. Et c'est tout à fait normal. Un bébé au sein ne peut pas manger trop, il mange simplement à sa faim. De plus c'est la succion de votre bébé qui donne le top départ de l'engrenage hormonal. Sa succion régulière et fréquente donnera bientôt lieu à la montée de lait!

Laissez tomber la pendule, faites vous confiance. C'est très certainement la chose la plus difficile à faire! Concentrez vous sur les signes de faim de votre bébé: mouvements de langue, pince ses lèvres, suce ses doigts ou le draps, s'agite, chaque enfant manifeste sa faim à sa façon. Vous allez apprendre à connaître votre enfant, ne vous inquiétez pas. Lorsque vous observez ces signes, mettez votre enfant au sein. Essayez de ne pas attende qu'il pleur, la mise au sein serait alors plus difficile. On appelle cela donner le sein à la demande. C'est là toute la clef de l'allaitement. En effet plus votre sein est stimulé plus il produira! Pour bien lancer sa lactation il vous faudra en moyenne entre 8 à 12 tétée par 24 heures. Les tétées de la nuits sont les plus importantes car correspondent aux piques hormonaux. N'oubliez pas d'alterner entre les deux seins. C'est parti!



2.2 Les petits tracas

L'allaitement est un apprentissage, on apprend à se faire confiance, à faire confiance à son enfant. Quelques tracas peuvent mettre à mal cet apprentissage, prévenons les pour qu'ils ne soient pas un frein dans votre parcours:

  • Des douleurs: Alors ça je ne m'y attendais pas, dans mes cours la douleur était toujours liée au mauvais positionnement du bébé au sein. Force est de constater que ce n'est pas toujours vrai. Les premiers jours vous pourrez ressentir une douleur au bout de sein au début de la tétée et c'est tout à fait normal, votre poitrine n'est pas habituée à toutes ces stimulations! Cette douleur s'estompe pour disparaître sous quelques jours. Une autre douleur viendra peut-être vous chatouiller au creux de votre ventre. Nous l'avons vu plus haut, l’ocytocine secrétée par notre cerveau pour éjecter le lait, sert aussi à l'involution de l'utérus. La contraction de ce dernier lui permet de reprendre sa place initiale et cela en un temps record grâce à l'allaitement, évitant les risques d'hémorragie. Cette douleur est aussi appelée tranchées... Pourquoi ce mot je ne sais pas, mais je peux vous dire qu'à chaque début de tétée je tapais tellement des pieds de douleur sur le lit que j'aurais pu labourer un champ entier. Cette douleur peut durer 48h, mais c'est pour la bonne cause! A noter que cette douleur est aussi présente chez les mamans qui n'allaitent pas, mais l'involution de l'utérus étant plus lente, elles peuvent être moins bruyantes.

  • Les crevasses: les crevasses sont des petites plaies au niveau du mamelon créées par le mauvais positionnement du bébé au sein. Ces plaies sont particulièrement douloureuses, il est donc important de les prévenir ou de les traiter rapidement. Pour cela il est important de veiller à ce que:

- l'enfant prenne une grande partie de l'aréole en bouche.

- alterner entre les deux seins.

- laisser votre poitrine à l'air (plus facile dans une chambre seul je vous l'accorde, mais c'est aussi valable pour le retour à la maison).

- laisser perler une goûte de lait et l'étaler sur votre bout de sein après chaque tétée afin de protéger votre peau.

- En cas de crevasses vous pouvez également mettre une crème type Lanoline, très efficace pour protéger et aider à la cicatrisation. Veillez à ce que cette crème soit comestible pour ne pas avoir à la retirer avant la tétée. Pour la laisser pénétrer votre peau au maximum, laissez votre poitrine à l'air ou bien recouvrez un coussinet d'allaitement de film alimentaire. la crème ne sera alors pas absorbée par votre vêtement. Petite info utile, la lanoline est de la graisse de laine, donc ça tâche ;).


3. La montée de lait


3.1.Petit récap sur la montée de lait

Vous avez survécu à la grossesse, à l'accouchement, à ces trois premiers jours à la maternité. Vous pensiez que les chamboulements hormonaux étaient derrière vous? Et bien non, dès l'expulsion du placenta au terme de l'accouchement, on assiste à la chute des hormones placentaires responsables du développement fœtal. Cette chute d'hormone dure entre trois à cinq jours. L'hormone prolactine (hormone de la production du lait) peut alors entrer en action: c'est la montée de lait. Le colostrum laisse place au lait maternel riche en lactose.

Vous vous demandez peut-être comment elle se manifeste? Les signes de la montée de lait varient d'une femme à l'autre. Le plus souvent, vous sentirez votre poitrine se tendre et augmenter de volume. Cela peut parfois être douloureux mais rassurez vous cela ne dure pas! La clef de la stimulation et du soulagement c'est votre bébé! Et oui, plus votre bébé va téter, plus il va stimuler et plus il permet au sein de se vider et donc d'éviter l'engorgement. Et comme la nature est bien faite, bébé va sentir le lait et vous réclamera d'avantage de tétées. Donc n'hésitez pas: open bar!


3.2.Survivre à un engorgement

Pas de panique, ça arrive! Un engorgement peut être causé par un soutient gorge trop serré ou si votre bébé ne tète pas assez (moins de 8 fois par jours). Ce manque de drainage donne lieu à une inflammation sur l'un ou les deux seins et se manifeste par plusieurs symptômes:

  • Sensation de palpitation, rougeur, chaleur

  • Fièvre >37,5 °C

  • Peau brillante et tendue

  • Mamelon dur et plat

  • Douleur

  • Difficulté à donner le sein: la peau trop tendue rend difficile la mise en bouche du mamelon par le bébé. Ce dernier peut ne pas réussir à téter, et peut aller jusqu'à "bouder" ce sein.

Il est important de soulager rapidement l'engorgement, mais rassurez vous avec ces quelques astuces tout rentrera dans l'ordre!

  • Faire téter son bébé au minimum 8 fois par 24 heures.

  • Varier les positions pour drainer l'ensemble des canaux lactifères.

  • Vérifier que le bébé prend bien le sein en bouche et donc que la position est correcte. Pour cela n'hésitez pas à interpeller les professionnelles de la maternité.

  • Masser le sein sous l'eau chaude de la douche pour exprimer un peu de lait et vous soulager lorsque bébé ne tète pas, mais pas plus de quelques minutes.

  • Utiliser un tire lait manuel ou électrique pour exprimer un peu de lait avant la tétée.

  • Appliquer une compresse froide sur votre poitrine pendant dix minutes pour soulager la douleur. Une couche de bébé humidifiée et placée au congélateur est très efficace car reste froide longtemps! Mettez là dans un gant humide avant de l'appliquer sur la peau.

  • Appliquez une feuille de chou vert sur votre sein et la zone douloureuse. Ce dernier contient des molécules anti-inflammatoires alors on fonce!

  • Prendre un antidouleur: le paracetamol et l'ibuprofène sont autorisés pendant l'allaitement.

  • Portez un soutien-gorge adapté! Il ne faut pas que votre poitrine soit comprimée. Évitez également les armatures. Le confort avant tout!

  • Si les symptômes persistent n'hésitez pas à faire appel à une consultante en lactation proche de chez vous qui pourra vous rendre visite!


4. Le retour à la maison


Et voilà, c'est l'heure de rentrer à la maison. Enfin tranquille chez soi. Tranquille mais pas seule, il faut maintenant s'occuper de bébé et il n'y a plus de petite sonnette magique.

Pour ma part, le retour à la maison a été source de nombreux questionnements. Assise sur mon canapé, dans ce salon qui n'avait pas changé depuis mon départ il y a cinq jours. Rien de neuf, sauf ce petit être dans mes bras. Et là, je me suis dis "bon, et maintenant je fais quoi?". Un peu stressée, j'ai repris mes réflexes qui me rassurent: tout noter!


Le plus important est d'apprendre à se faire confiance. Notez si ça vous rassure, ne notez rien si cela vous angoisse. Votre rythme de vie va rapidement se coller à celui de bébé. D'ici quelques semaines l'allaitement n'aura plus de secrets pour vous! La sage-femme viendra vous rendre deux ou trois visites les premiers jours, n'hésitez pas à lui poser toutes vos questions. Si vous n'avez pas toutes les réponses, appelez une consultante en lactation ICBLC! Elle saura vous écouter et vous apporter des conseils personnalisés.



Conclusion


Les premiers jours de vie de votre bébé et le démarrage de l'allaitement peuvent parfois être difficiles. Toutefois il y a une solution à tous vos soucis. J'espère avoir pu vous donner quelques pistes. Ayez confiance en vous car vous pouvez y arriver! C'est sûr! Si vous avez besoin d'aide n'hésitez pas à prendre conseil avec des professionnels de l'allaitement. Ne restez pas seule avec vos questions ou tracas, les prendre en compte rapidement c'est vous assurer un bon démarrage! Et une fois que la machine est lancée, c'est parti pour un petit bout de chemin!

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com