• Flora

Le retard de croissance in-utero

Dernière mise à jour : 31 mars 2020

Nous l'avons vu, le temps de la grossesse est jalonné d'examens divers. Les échographies sont certes le moment de la rencontre parent/bébé, mais c'est aussi le moment de mesurer la bonne santé du fœtus. Le praticien mesure, calcule et analyse ce futur bébé sous toutes les coutures. Le plus souvent tout va bien, mais parfois il peut suspecter quelque chose.

C'est lors d'un contrôle du deuxième trimestre que le diagnostic est posé: Joséphine montre un retard de croissance...

Mais que signifie ce diagnostic? Quelles sont les causes et les conséquences sur mon enfant? Nous voyons cela ensemble.


1. Comprendre les courbes

Lors de chaque contrôle échographique, la croissance du bébé est mesurée et analysée. Pour cela le praticien s'appuie sur les courbes de croissance de trois paramètres: le poids, la taille et le périmètre crânien du bébé. Ces calculs permettent de déterminer à quel percentile votre bébé se situe et donc d'estimer le poids/taille/PC de naissance.

Ca y est je commence à vous perdre, pas de panique vous allez comprendre.


Les percentiles sont un écart type. Ils déterminent l’écart entre une valeur trouvée et l'ensemble de la population. Pour mieux comprendre, prenons l'exemple de la courbe de poids dans le carnet de santé. L'explication est la même qu'il s'agisse de la courbe de poids, de taille ou encore du périmètre crânien.

Voici la courbe de poids des filles de 1 mois à 3 ans disponible dans le carnet de santé (version 2019). Le poids est identifié à la verticale et l'âge à l'horizontale. Vous observez des courbes qui forment des couloirs. Une ligne médiane est identifiée (M(50%)). Cette médiane signifie que 50% des enfants sont plus lourds que cette valeur à un âge donné et que 50% des enfants sont plus légers pour ce même âge. Vous me suivez?



Prenons un exemple concret: Selon la courbe, à 12 mois, le 50ème pércentile (la valeur médiane) tourne autour des 9,250kg. 50% des filles sont donc plus lourdes et les 50% restantes sont plus légères.

Au même âge, Joséphine pesait 7,730kg, elle se trouvait donc au 3ème percentile. Cela signifie alors que 97% des bébés filles du même âge sont plus lourdes qu'elle.

A l'inverse, un bébé qui pèserait 10kg serait au 75ème percentile. Ce qui signifie que 25% des enfants sont plus lourds que lui, et que 75% sont plus légers.




2. Définition du RCIU



Maintenant que cette histoire de percentile est parfaitement claire pour vous, voici la définition du retard de croissance in-utero.


En se référant à la courbe de croissance fœtale, le retard de croissance in-utero se définit par une mesure inférieure au 10ème percentile. Avec une mesure inférieure au 3ème percentile on parle alors de RCIU sévère.


Pour illustrer, j'ai coloré en vert le couloir définissant le retard de croissance au niveau du poids.


On parle alors d'un bébé hypotrophe.




Il est important de distinguer:

  • L’hypotrophie harmonieuse: le poids, la taille et le périmètre crânien sont touchés. Le diagnostic est plus précoce et le retard de croissance est souvent plus sévère. Les causes sont diverses (génétique, infectieuse, toxique...).

  • L'hypotrophie dysharmonieuse: le poids et la taille peuvent être touchés mais pas le périmètre crânien qui ne présente pas de retard de croissance. Le diagnostic est plus tardif mais moins préoccupant, les causes sont souvent placentaires ou vasculaires.

3. Les causes du retard de croissance


Ce retard de croissance peut être causé par différents facteurs:

Le diagnostic est établi en lien avec des facteurs de risques connus, à savoir un antécédent de RCIU chez l'un des parents, la précarité, la primiparité (pour un premier bébé, l'utérus peut parfois être atrophié ne laissant alors que peu de place pour le fœtus), l'âge maternel inférieur à 18 ans ou supérieur à 40 ans ou encore des pathologies maternelles chroniques.


Après des recherches et un suivi régulier, il peut aussi ne pas y avoir de causes. Chaque enfant est différent, certains exploseront les courbes et d'autres resteront à rase motte, c'est le cas de Joséphine. Cette fripouille a suivi sa courbe du 3ème percentile du début à la fin sans que nos médecins trouvent une raison à cela. Aujourd'hui, elle y est encore et ça ne l'empêche pas de se développer à toute allure.


4. Le diagnostic anténatal et le suivi de la grossesse

4.1 Le diagnostic

Le retard de croissance est le plus souvent détecté lors de l'échographie du deuxième trimestre. Le praticien évalue différents points qu'il met en relation avec les facteurs de risques et les potentielles causes vues plus tôt:

  • Il recalcule le terme fœtal

  • Il mesure la hauteur utérine et la prise de poids maternelle (souvent faible)

  • Un suivi échographique plus régulier est alors prescrit afin de mesurer la croissance fœtale et son bien-être (quantité de liquide amniotique et qualité des échanges sanguins)

  • Si une anomalie génétique est suspectée, une amniosynthèse et un caryotype (photographie des gènes) du fœtus peuvent être réalisés.



4.2 Les risques d'un retard de croissance in utero

Le retard de croissance peut être source de complications chez le bébé à la naissance:

  • Risque d'asphyxie périnatale (avant ou après la naissance) pouvant causer le décès

  • Risque d'hypothermie à la naissance: l'enfant n'a pas assez de réserve pour se réchauffer

  • Risque d'hypoglycémie

  • Risque de troubles hormonaux

  • Risque de polyglobulie cause de thrombose ou d'ictère

  • Risque de troubles respiratoires et digestifs si prématurité associée


A plus long terme, le retard de croissance peut être la cause d'un retard neuro-développemental. Ce retard de croissance peut ne pas être rattrapé, on parle alors d'un retard de croissance extra-uterin. Il augmente également le risque de maladie hormonale et d’hypertension à l'âge adulte.

4.3 Balance bénéfices/risques

Au vue de ces différents paramètres, le praticien accompagne la mère et son futur bébé en favorisant le bien-être de ce dernier. Lorsque la croissance stagne ou que les causes rendent l'évolution du fœtus difficile, le praticien fait la balance bénéfices/risques.

Les futurs parents et le praticien peuvent alors décider de déclencher l'accouchement pour un bébé à terme ou de pratiquer une césarienne.

A la naissance, le bébé sera pris en soin et les équipes vous proposeront un accompagnement au plus proche de ses besoins pour lui assurer un bon développement.


5. Et après?

Vous avez surement envie de savoir ce que deviennent ces petits bouts? Tout dépend évidemment de la cause initiale (toxique, génétique, vasculaire...), de la sévérité (< au 5ème percentile, < au 3ème percentile, << au 3ème percentile), de si l'hypotrophie est harmonieuse ou dysharmonieuse et si ce retard s'est associé à une pathologie néonatale.


Dans 90% des cas, on assiste à une augmentation de la vitesse de croissance du bébé qui rattrape des courbes "normales" (comprises entre le 10ème et le 90ème percentile) vers ses 1 an. Si il n'y a pas de rattrapage aux 3 ans de l'enfant alors un traitement par hormones de croissance peut être envisagé.



Conclusion

J'espère vous avoir éclairé sur ce qu'est un retard de croissance. Les causes de ce retard sont multiples mais peuvent aussi ne pas trouver de racines. Notre petite Joséphine est née à 2kg350 à terme. Déclenchée à 40 SA + 2, elle a tout de suite été très tonique. Son bilan de santé était parfaitement normal. Aujourd'hui elle suit sa courbe du 3ème percentile et se faufile partout telle une anguille (mais une mignonne anguille hein!). Elle n'est pas en mauvaise santé elle est simplement plus petite et fine que la moyenne, mais elle n'a pas dit son dernier mot!


Gardons tout de même en tête que le retard de croissance du foetus doit être accompagné par un spécialiste. Il est primordial de prendre conscience des conséquences que peuvent avoir la consommation de toxiques/alcool/tabac sur le développement du bébé. En France, nous avons la chance de pouvoir bénéficier d'un suivi de grossesse nous permettant de suivre et d'accompagner ce couple mère/bébé. Une étude de l'INSERM a montré que seulement 21% des enfants nés avec un faible poids de naissance avaient été suspectés pendant la grossesse. Il est donc important de réaliser scrupuleusement votre suivi de grossesse afin d'assurer un bon développement à votre bébé.


Faisons confiance au corps médical qui n'a qu'une seule volonté: assurer la bonne santé de la mère et son bébé. J'ai moi même été angoissée par ce RCIU annoncé pendant mon deuxième trimestre. Les examens se sont multipliés, jusqu'à avoir des monitorings plusieurs fois par semaine les deux derniers mois. Mais cela valait le coup, nous avons pu aller jusqu'au terme et déclencher l'accouchement par précaution. Résultat un beau bébé en pleine forme!


Et vous quel est votre vécu? Comment s'est passé le diagnostic et votre suivi?

N'hésitez pas à laisser un commentaire :).


5,230 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout