Allaitement au travail: vos droits, le matériel

Ca y est, votre bébé a deux mois et la fin de votre congé maternité se profile déjà. Vous avez peut-être fait le choix de continuer votre allaitement malgré la reprise du travail. Ou peut-être pensez-vous à sevrer votre bébé?

J'ai déjà reçu quelques questions au sujet de l'organisation à la reprise du travail. C'est pourquoi, je vous propose ici de vous donner mes clefs pour que cette aventure lactée puisse continuer autant de temps que vous et votre bébé le désiriez. Car oui, concilier allaitement et travail c'est possible! Nous faisons ici le point sur vos droits et le matériel nécessaire. La méthode pour tirer son lait, le conserver et le donner à son enfant feront l'objet de prochains articles.



1. Quels sont vos droits

Le Code du Travail prévoit plusieurs dispositions pour les femmes allaitantes:

  • L'article L. 224-2: « pendant une année à compter du jour de la naissance, les mères allaitant leurs enfants disposent à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail ». Ces poses ne sont pas rémunérées sauf précision dans votre convention collective.

  • L'article R. 224-1: cette heure est « répartie en deux périodes de trente minutes, l’une pendant le travail du matin, l’autre pendant l’après-midi. Le moment où le travail est arrêté pour l’allaitement est déterminé par accord entre les intéressées et leurs employeurs. A défaut d’accord, il est placé au milieu de chaque demi-journée de travail ». Si votre employeur met à disposition une salle spécifique alors ces 30 minutes passent à 20 minutes. Donc grâce à ces deux périodes ajoutées à la pose du midi, vous êtes susceptible d'avoir 3 moments dans votre journée pour tirer votre lait.

  • L'article L. 224-3: « la mère peut toujours allaiter son enfant dans l’établissement » dans un local dédié. Les entreprises de plus de 100 employés doivent se munir d'une salle d'allaitement contenant un point d'eau et respectant les normes d'hygiène établies.

  • L'article R. 232-10-3: pour toute entreprise, « les femmes enceintes et les mères allaitant leurs enfants doivent avoir la possibilité de se reposer en position allongée, dans des conditions appropriées. »

  • Le congé d'allaitement n'existe pas en France. Seules certaines conventions prévoient un rallongement du congé maternité dans le cas d'un allaitement maternel.


La loi protège donc les mères pour promouvoir au maximum l'allaitement. Même si prolonger le congé maternité de quelques semaines serait en fait la meilleure des solutions pour une reprise du travail efficace et consentie.


Du côté de la Sécurité Sociale, un pas a été fait le 25 mars 2019, puisque aujourd’hui l'intégralité des tires laits sont pris en charge. Il n'y a plus de reste à payer! Seule condition, faire renouveler son ordonnance toutes les dix semaines.


2. Tirer son lait

Très souvent, c'est le fait de se retrouver devant cette machine froide et sans âme qui refroidit les mères à poursuivre l'allaitement. Pourtant un bon matériel et une bonne organisation feront de vous des reines de l'allaitement poursuivi.


2.1 Choisir son tire lait


Il en existe une multitude. Entre manuel, électrique, double ou simple pompage, il y a de quoi être perdu!

Il est indispensable d'essayer votre tire lait avant la reprise du travail, en effet certains modèles vous conviendront plus que d'autres. Certaines femmes se satisferont du tire lait manuel, mais le tire lait électrique présente l’avantage d'avoir ses deux mains libres. Choisissez le en double pompage pour plus de stimulation!

Pour ma part je suis restée fidèle à Medela. J'avais le Symphonie à la maison, ce dernier m'a accompagné dès le début de mon allaitement pour m'aider à relancer ma lactation. J'y reviendrais dans un prochain article.


Il n'y a rien à dire sur ce tire lait qui fonctionne très bien. Il possède un mode stimulation et un mode éjection. Il n'occasionne aucunes douleurs et n'est pas trop bruyant. Seul bé-mol, il prend de la place.

Je m'imaginais mal installer ma machine tous les jours sur mon bureau complètement ouvert sur le hall de la crèche. Je me suis donc renseignée sur des modèles plus portatifs.

Coup de chance, j'ai trouvé un tire lait électrique Medela freestyle d'occasion. Ce petit investissement a été largement amortit. J'ai pu transporter mon tire lait dans mon sac à main, tirer mon lait un peu partout et cela sans que personne ne s'en rende compte. Exception faite de son ronronnement, ce tire lait est super. Ils viennent de sortir un nouveau modèle encore plus petit et technologique... On arrête pas le progrès!



Choisissez votre tire lait en fonction de votre besoin et surtout de votre confort. Vous ne devez ressentir aucunes douleurs. Il est également important de choisir la bonne taille de téterelle, chaque marque propose des tailles différentes. Medela propose cette vidéo pour vous expliquer comment choisir la bonne taille:

2.2 Le reste du matériel

Voici un petit listing du matériel nécessaire:

  • Des biberons/sacs/pots de recueil.

  • Une brassière pour maintenir les téterelles en place, elle vous permettra d'avoir les mains libres. Voir même de travailler en même temps! Vous en trouverez facilement à vendre d'occasion, il est aussi facile d'en réaliser une maison.

  • Un nécessaire de nettoyage (goupillon, produit vaisselle).

  • une étole pour se sentir à l'aise.

  • Une photo de votre enfant (le téléphone fait l'affaire), un linge avec son odeur.

  • Une glacière, si vous disposez d'un réfrigérateur propre au sein de votre entreprise alors une glacière et un pain de glace peuvent faire l'affaire. Ils peuvent garder votre lait au frais pendant plusieurs heures, vous avez largement le temps de rentrer à votre domicile. Si vous n'avez pas de réfrigérateur ou que ce dernier n'est pas propre, vous pouvez opter pour une glacière électrique.

  • Un pain de glace.

  • Un sac de congélation: votre matériel doit être nettoyé à chaque utilisation, toutefois le lait maternel est un liquide vivant, de ce fait vous pouvez conserver vos téterelles et biberons de recueil utilisés 24h au réfrigérateur. Mettez les dans un sac de congélation pour garder une bonne hygiène.

  • De l'essuie tout.

  • Des étiquettes ou un stylo vous permettant d'écrire la date et l'heure de tirage sur votre pot de recueil.

  • Une solution hydro-alcoolique, rappelons que cette solution ne remplace en rien le lavage des mains indispensable avant chaque début de tirage.

  • Un sac pratique à transporter.



4. Mon organisation

4.1 Mon choix de tire lait

Ayant eu un début d'allaitement difficile, j'étais déjà une adepte du tire lait avant le reprise du travail. Comme dit plus haut, mon bureau était ouvert aux quatre vents et nous n'avions pas de pièce isolée pour que je puisse m'installer. Je voulais pouvoir tirer mon lait au travail mais aussi à la maison, ors avec une heure de transport en commun aller puis une heure retour, je ne me voyais pas transporter le Medela Symphonie. J'ai donc rapidement cherché un tire lait adapté à mon besoin. J'ai très facilement trouvé un tire lait d'occasion qui me correspondait parfaitement! J'ai donc fait l'acquisition du tire lait Medela freestyle et tout son équipement pour moitié prix.


4.2 Ma routine

  1. Le matin: dès mon réveil, mon premier réflexe était de donner le sein à Joséphine. Elle se préparait un peu plus tard avec son père pour sa journée chez sa nounou ou sa grand-mère. De mon côté, je sortais mon pain de glace du congélateur direction ma petite glacière, j'installais mon tire lait caché sous mon gros manteau et un maxi lange en guise d'écharpe. Mon premier tirage de la journée se faisait dans le train faute de temps au travail. Oui au début on a l'impression que tout le monde va nous voir, mais au fil des mois on s'habitue. Je crois que personne ne s'en ai rendu compte. Le léger ronron du tire lait était camouflé par le bruit du train et si jamais on l'entendais un peu, les passagers ont eu la discrétion de ne pas me demander ce que c'était. Il n'y avait de toute façon rien à voir, alors déculpabilisons pour banaliser l'allaitement! Une fois arrivée à la crèche, je déconnectais tout mon barda, mettais mon lait au réfrigérateur et lavait les téterelles pour leurs prochaine utilisation ce midi.

  2. Lors de ma pause déjeuner, rebelote, je m'installais dans mon bureau pour tirer mon lait. Je travaillais souvent en même temps, j'étais parfois interrompue mais ce tirage était le plus important de la journée alors je n'ai pas abandonné. Il m'est arrivé de répondre à des parents au téléphone qui me disait "c'est quoi ce bruit bizarre?", je répondais alors qu'il y avait des travaux dehors.

  3. Vers 18h30, l'heure de partir, je m'harnachais de nouveau pour mon périple train/tire lait. En rentrant, je déposais mon lait au frigo, puis je lavais l'ensemble des éléments du tire lait avant de préparer mon sac pour le lendemain. Un petit coup de lave vaisselle pour stériliser tout ça, et voilà mon sac prêt pour une nouvelle journée. Il est alors temps de me consacrer à ma Joséphine qui était bien contente de retrouver son lait à la source.


Conclusion


Toute cette organisation peut vous paraître compliquée, mais je vous assure qu'il s'agit là d'une routine que vous allez très vite prendre. Au bout de deux semaines je ne réfléchissais déjà plus à mon organisation, elle était devenue naturelle.

Il est clair que cette organisation a été facilitée par mon milieu d'activité. En effet il est plus facile de banaliser son allaitement au sein d'une équipe de crèche, d'autant plus quand on l'a dirige, plutôt que dans toute autre entreprise. De plus Joséphine a eu la chance d'être gardée par une de nos amie et par sa grand mère paternelle, de ce fait il était très simple pour moi d'expliquer la méthode d'administration sans craindre les gaspillages ou les jugements.

Gardez en tête que vous avez des droits, que poursuivre l'allaitement donne à votre enfant la chance de grandir avec le meilleur! Votre lait le protège des maladies, lui apporte des biens faits sur mesures et crée ce lien si particulier entre vous. Ayez confiance en vous et tout se passera bien!

N'hésitez pas à me poser vos questions au sujet de la reprise du travail, vos craintes pour votre organisation, je me ferais un plaisir de vous répondre.

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout