Comment conserver le lait maternel


Vous voilà lancée dans l'aventure du tire-lait. Décidément, que de péripéties au cours d'un allaitement!

Vous connaissez vos droits, vous êtes la reine de l'organisation et vos séances de tire-lait n'ont plus de secrets pour vous! Si des questions subsistent n'hésitez pas à consulter les deux articles référencés.

Vous avez donc votre lait dans votre glacière ou votre réfrigérateur, et maintenant? Combien de temps le conserver au réfrigérateur? Et au congélateur? Dois-je jeter le lait déjà réchauffé? Vous avez peut-être trouvé des informations différentes d'un site à l'autre. Pas de panique, nous faisons le point ici!


1. Quel contenant pour conserver son lait maternel


Une fois votre tirage réalisé dans de bonnes conditions d'hygiène, plusieurs solutions s'offrent à vous. Vous pouvez conserver votre lait dans des biberons, des sachets ou encore de sacs à glaçons. J'ai testé pour vous et voici mes retours

1.1 Utiliser des biberons de recueil

  • Les plus: vendus avec le tire lait, ils limitent les manipulations. En effet après le tirage vous n'avez plus qu'à mettre un bouchon et le tour est joué! Les biberons, si bien nettoyés et séchés après chaque utilisation vous permettent de ne pas faire de faute d'hygiène. Les graduations vous permettent également de vous repérer quant à la quantité. Si votre enfant consomme votre lait au biberon, alors certains modèles ont des tétines qui s'adaptent dessus.

  • Les moins: certaines marques sont assez cher, chez Medela par exemple vous trouverez les trois biberons de 150ml pour 17 euros. Sachant qu'il vous en faudra au minimum 4 biberons pour tirer trois fois votre lait dans la journée, plus les biberons nécessaire à stocker pour la journée, plus vos biberons à stocker au congélateur... Cela revient vite cher. Autre point négatif, ils prennent de la place dans vos placards, dans votre réfrigérateur et dans votre congélateur. On ne peut pas les empiler, ni les encastrer pour un stockage efficace. Les biberons de chez Medela contiennent 150 ml, remplis jusqu’en haut ils peuvent contenir 200 ml de lait. Si vous congelez directement le biberon alors vous ne pourrez pas adapter les quantités facilement. Le risque de devoir jeter est plus important.

1.2 Utiliser des sachets de recueil

  • Les plus: peu cher, vous trouverez des boîtes de 50 sachets pour une quinzaine d'euros. A usage unique, ils vous assurent d'être propres et vous enlèvent la corvée de vaisselle. Ils ne prennent pas de place ni dans vos placards, ni dans votre réfrigérateur et congélateur. Vous pouvez écrire la date, l'heure et la quantité directement dessus. Vous pouvez stocker la quantité que vous souhaitez (jusqu'à 180 ml). Vous pouvez donc congeler des sachets de 50 ml pour vous assurer de limiter les gâchis.

  • Les moins: ils ne sont pas faciles à manipuler pour un stockage de lait frais. En effet le sachet étant mou, la manipulation du lait liquide à transvaser du sachet à un biberon ou autre peut vite tourner au casse tête. On a vite fait d'en mettre partout. Bien que bien étanche, il m'est aussi arrivé lors de la décongélation d'avoir des fuites de lait. Pensez à mettre votre sachet de lait à décongeler dans un récipient pour récupérer le lait resquilleur. Evidemment ils sont en plastiques et donc ne sont pas l'idéal pour la planète. Personne n'est parfait.

1.3 Utiliser des sacs à glaçons

  • Les plus: peu cher, pour 2 euros, vous trouverez des boîtes de sacs à glaçons dans vos supermarchés. Chaque alvéole contient environ 14 ml, avec 24 alvéoles en moyenne par sac, vous pouvez conserver environ 300 ml par plaque. Après congélation cela vous permet d'adapter la quantité selon le besoin de l'enfant. Les glaçons se décongèlent très rapidement au chauffe biberon (en moyenne 2 minutes). Ils ne prennent que très peu de place dans vos placards et sont conçus pour être parfaitement adaptés au congélateur. A usage unique, vous n'avez que très peu de manipulations à faire. Ils vous facilitent donc l'organisation.

  • Les moins: tout comme les sachets de recueil, ils sont en plastiques alimentaire. Ils ne sont donc pas très écologiques. Idéal pour les petites quantités, décongeler des biberons de 210 ml (environ 15 glaçons) peut devenir plus difficile.

1.4 Mes astuces

Vous l'avez compris, il n'y a pas de contenant miracle. Le mieux est de combiner ces trois méthodes.

  • Les biberons pour le lait stocké frais.

  • Les sachets pour congeler des quantités plus importantes (180 ml) en une fois.

  • Les sacs à glaçons pour congeler et pour pouvoir décongeler de petites quantités en fonction des besoins de l'enfant.


2. Les temps de conservation

Les temps de conservation varient en fonction du mode de conservation utilisé. Voici un tableau récapitulatif pour vous y retrouver:

J'insiste sur le fait que ces temps de conservation sont des temps maximum. Au sujet du congélateur, les dernières études montrent que le lait maternel congelé jusqu'à un an ne perd aucunes de ses qualités. Il reste parfaitement adapté à votre bébé. L'étude n'étant pas allée au delà d'un an, nous ne connaissons pas encore l'évolution de sa composition à ce stade. Il ne devrait cependant pas devenir impropre à la consommation à cette date anniversaire. N'hésitez cependant pas à faire tourner vos stocks pour que la composition (lipides, glucides et protéines) soit au plus proche des besoins nutritionnels de votre enfant.




3. La conservation après réchauffage


Je reviendrais sur les différents moyens de donner du lait maternel ainsi que le mode de chauffage dans un prochain article. Je vous propose ici les règles de conservation suite à un premier réchauffage. En effet le lait maternel est un liquide vivant aux propriétés qu'il faut respecter. Voici un tableau récapitulatif des règles de réchauffage:

Une fois votre lait frais chauffé deux fois ou votre lait congelé chauffé une fois, ne le jetez pas. Il peut servir pour les soins de bébés dans la journée. En effets même si à ce stade les anticorps présents dans le lait sont bien moins nombreux, le lait maternel n'en reste pas moins riche et protecteur. Vous pouvez donc le diluer dans le bain, en mettre sur une petite lingette pour soigner les petits bobos ou encore remplir une pipette de sérum physiologique pour nettoyer le nez de votre poupon. Un vrai médicament ce lait maternel!



Conclusion


Les contenants et moyens de conservations sont à adapter en fonction de vos besoins et ceux de votre enfant. Vous l'avez compris, il n'y a pas une seule manière de faire, à vous d'essayer et de trouver l'organisation qui vous convient le mieux.

Pour ma part je tirais environ 350 ml par jour, j'ajustais la quantité que je donnais à notre nounou en fonction de la quantité que Joséphine avait bu la veille. De ce fait à la fin de la semaine j'avais toujours un surplus. Je gardais 350 ml au frigo pour le lundi et congelais le reste. J'ai pu me créer un petit stock qui me permettait d'être sereine.

Le lait maternel est un liquide vivant, la présence d'anticorps lui permet de "s'auto-nettoyer". A nous de préserver cet or blanc en respectant les temps de conservation et les règles d'hygiènes.

N'hésitez pas à informer la personne qui gardent votre enfant sur ces temps de conservation afin qu'il n'y ai pas de gâchis. Les crèches sont parfois plus frileuses à l'idée de respecter ces temps, elles n'ont pas le droit de conserver du lait sur plusieurs jours. Certaines acceptent le lait congelé, d'autre pas. Cela dépend souvent du matériel qu'elles ont à disposition. Parlez en avec l'équipe de votre crèche pour trouver ensemble une méthode qui convienne à tout le monde.

Si vous le souhaitez j'ai réalisé un PDF qui rassemble les deux tableaux présentés dans l'article. N'hésitez pas à me le demander et je vous le transmettrais par mail.

A bientôt.




25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com