Utiliser un tire lait

Que ce soit à la maison ou au travail, l'utilisation d'un tire n'a rien de très naturelle. Cette machine froide n'a rien à voir avec l’orra lumineuse et pleine de vie de votre bébé. Pourtant une bonne organisation et quelques clefs vous permettront de rendre ce moment le moins contraignant possible. Voyons ensemble les étapes et les astuces pour obtenir un tirage efficace.

Ensemble, banalisons l'allaitement poursuivi!


1. Pourquoi utiliser un tire lait?


Il est important de garder en tête que la meilleure stimulation reste votre bébé. Toutefois vous pouvez avoir besoin de tirer votre lait pour différentes raisons:

  • Le tire-allaitement: Vous ne souhaitez pas donner le sein mais voulez tout de même donner du lait maternel à votre enfant.

  • Vous souhaitez faire des stocks pour anticiper des absences.

  • Vous reprenez le travail et souhaitez maintenir votre lactation.

  • Vous souhaitez stimuler votre lactation.

  • Vous souhaitez soulager un engorgement.


2. Tirer son lait en 5 étapes

Avant de commencer, je vous invite à lire l'article sur l'allaitement au travail afin de faire le point sur vos droits et le matériel nécessaire notamment pour pouvoir tirer son lait en toute quiétude au travail.

Tirer son lait dans de bonnes conditions demande un zeste d'organisation et une pointe de rigueur. Voici les cinq étapes que j'ai suivi scrupuleusement à la reprise du travail. Ces étapes peuvent bien évidemment s'appliquer à la maison pour toutes les autres raisons évoquées plus tôt.


  1. Petites règles d'hygiène avant de commencer: lavez vous les mains soigneusement, tirer son lait n'est pas un acte chirurgical, mais il est important de respecter des règles d'hygiène afin de ne pas contaminer votre lait avec des germes. Ensuite mettez un mot sur la porte afin de ne pas être dérangée. Nettoyez la table/bureau/tablette sur laquelle vous allez pauser votre matériel. Un petit coup de solution hydro-alcoolique ne fait pas de mal.

  2. Préparez votre matériel: votre tire lait (pensez à vérifier la batterie avant de commencer), deux téterelles, deux biberons de recueil (ou plus en fonction de votre production), votre essuie tout, deux bouchons ou un sac de recueil à mettre au réfrigérateur, vos étiquettes.

  3. Préparez-vous: Enfilez la brassière sur votre poitrine et placez les téterelles sur vos mamelons. Adaptez la connectique de votre tire lait. Installez vous confortablement, avec votre téléphone, la photo de votre bébé, un livre...

  4. Moteur, c’est parti!: Le tire lait commence sur une phase de stimulation. Sur la plupart des tires laits vous pouvez ajuster l'intensité de pompage. Le tout est d'être confortable. Au bout de quelques minutes le tire lait passe en mode éjection. Une séance de tirage peut durer entre 5 et 20 minutes. Tout dépend de votre production et de votre capacité à vous laisser aller. J'y reviens juste après.

  5. Votre tirage est terminé: Désadaptez les biberons de recueil. Rebouchez les où transvasez le lait dans un sachet de recueil. Notez la date et l'heure avant de les placer au réfrigérateur ou dans votre glacière. Vous pouvez ensuite mettre les téterelles dans votre sachet de congélation puis le tout au réfrigérateur pour le prochain tirage. Si ce n'est pas possible, et je comprend que ça puisse être délicat de disposer tout son matériel à côté du taboulé de Roger du service comptabilité... Alors il vous faut nettoyez votre matériel à chaque fois et surtout bien le sécher. Rangez votre matériel proprement dans votre sac, et voilà le tour est joué!


Si vous tirez votre lait à la maison pour réalisez des stocks, n'oubliez pas que le bébé reste le prioritaire. Le mieux est donc d'attendre entre 30 minutes et 1 heures pour tirer votre lait.

3. Combien de fois tirer son lait?


Pour que la lactation se mette bien en place, le nourrisson doit téter entre 8 et 12 fois par 24 heures. En grandissant, le nombre de tétée diminue. L'utilisation du tire lait au travail ou dans le cas d'un tire-allaitement doit correspondre au nombre de tétées nécessaires à votre bébé. Bien sûr le nombre de tirage dépend de plusieurs facteurs:


  • De l'âge de votre enfant: en effet le nombre de tirage doit être équivalent au nombres de tétées nécessaires à votre enfant. Un enfant allaité exclusivement, non diversifié, tète plus souvent qu'un enfant plus âgé. Il faudra donc tirer d'avantage de fois.

  • La durée de la séparation: plus votre séparation est longue plus il faudra augmenter le nombre de tirage.

  • De vous: en moyenne nous produisons entre 750 et 1000 ml de lait par jour. La production de lait répond à un engrenage hormonal. Cet engrenage peut être perturbé par le stress, la fatigue... Vous n'allez pas tirer tous les jours la même quantité, et ce n'est pas grave! Déculpabilisez et félicitez vous, votre enfant aura bien assez de lait!

De notre côté, Joséphine n'avait pas encore trois mois lorsque j'ai repris le travail. Elle était donc exclusivement allaitée et tétait de manière anarchique toute la journée. Nous étions séparées pendant une durée de 11 heures, il fallait donc que je tire trois fois par jour pour assurer une bonne continuité et que Joséphine ne manque pas de lait le lendemain. Je tirais en moyenne 350 ml de lait grâce à ces trois tirages ce qui suffisait pour les deux ou trois biberons de la journée. Joséphine ne buvait pas toujours les mêmes quantités, parfois plus, parfois moins. Je laissais toujours une plaquette de glaçon de lait congelé à disposition pour la personne qui gardait Joséphine. Se supprimer du stress est essentiel!


4. La clef du tirage: se laisser aller

L'organisation est un point important, la régularité également. Mais le plus important c'est de trouver votre moyen de déclencher l'engrenage hormonal de la production de lait. Certaines femmes ont la capacité de fournir assez de lait pour leur enfant et d'en donner aux lactariums (merci à elles), mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Pour ma part, la reprise du travail a été plus que synonyme de manque de sommeil. Joséphine ne s'endormait pas avant minuit et avait un besoin viscéral d'être contre moi. Malgré le cododo, les nuits étaient courtes et la fatigue commençait à pointer le bout de son nez. La fatigue, ennemie numéro un de la lactation... A cela s'est ajouté le stress d'être avec son tire lait dans le train ou dans son bureau ouvert aux quatre vents...

Il faut donc trouver des moyens pour se connecter à son bébé malgré la distante, la fatigue et le stress! Voici quelques astuces à mettre en place une fois votre tire lait allumé:

  • Regarder une photo ou une vidéo de votre bébé. Pour moi une vidéo de Joséphine qui tétait m'a beaucoup aidé.

  • Un body avec son odeur.

  • Penser à autre chose peut parfois fonctionner également: lire un livre, regarder une vidéo, travailler, téléphoner...

  • Fermer les yeux et imaginer le lait sortir du bout de sein: pour moi cette méthode a été la plus efficace. Je m'installais confortablement, les yeux fermés et à chaque pompage j'imaginais les petits jets de lait dans les téterelles. Au bout de 30 secondes je regardais le tire lait et je vous assure que la différence était flagrante!

Vous l'avez compris, l'astuce pour produire du lait grâce au tire lait c'est le lâcher prise!


Conclusion


Le lâcher prise et une bonne organisation anti-stress vous permettront de poursuivre votre allaitement autant de temps que vous et votre bébé le souhaitiez. Ayez confiance en vous, en vos capacités de nourrir votre enfant et en votre conviction de lui donner le meilleur. Vous allez y arriver.

N'hésitez pas à me donner vos astuces et vos ressentis face au tire-lait! Un article arrive sur les règles de conservation du lait ainsi que sur les moyens d'administrer le lait à votre enfant. A très vite!


20 vues0 commentaire
  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com