Comportement paternel, une évolution sociétale

Nous avons vu dans un précédent article l'historique du père à travers les siècles. Aujourd'hui la société a pris conscience du rôle particulier de ce dernier. Tiers séparateur qui favorise l'ouverture sur le monde, le père tient un rôle majeur dans la construction et le développement de son enfant.

Lors de mes recherches pour mon mémoire de fin d'études, j'ai pris connaissance des différents "types de pères". En effet, dans Comment être père aujourd'hui, Jean Le Camus, aborde l'évolution des comportements paternels et ce qu'ils révèlent de la place de l'enfant dans la société. Je vous propose de voir cela dans ce nouvel article!


1. Le père sévère


Dans son analyse, Le Camus classe les pères en quatre catégories : le père sévère, le papa poule, le père libéré et le père présent. Le père sévère, développé dans la théorie de Lacan, évoque le père dit traditionnel. Il incarne la « fonction de puissance et de tempérament », en représentant la loi et la morale et tout particulièrement « la loi de l’interdit d’inceste sur l’objet qu’est la mère ». « Les pères sont vus comme des modèles essentiels pour les garçons, modèles de relation pour les filles et protecteurs de leur famille ». La fonction du père est alors de répondre au besoin de l’enfant d’entrer dans l’ordre humain. Il représente également l’ordre symbolique de la famille nucléaire défini par un couple stable avec un père, une mère et plus ou moins d’enfants.


2. Le père nourricier


Le papa poule ou père nourricier, est un surnom donné, au XXème siècle, « aux pères qui en présence de l’enfant rappellent la manière de faire traditionnellement des mères ».

Il participe donc aux soins quotidiens dans le souci d’une relation affective entre lui et son enfant. A l’inverse du père sévère, le papa poule va être très précocement engagé auprès de son enfant. L’auteur trouve l’origine de ce nouveau père en 1968 dans l’arrivée du féminisme représenté par Simone Veil, Christine Rochefort, Benoîte Groult et bien d’autres. Ces dernières revendiquent le partage des tâches domestiques, des soins aux enfants et la participation paternelle. Les rôles entre le père et la mère sont alors dits interchangeables.


3. Le père libéré


Le père libéré est un père qui selon Le Camus s’affirme comme étant libéré des carcans, « père, oui, mais si je veux, quand je veux et comme je veux ! » Il refuse la paternité subie, indissoluble et uniformisée et s’engage dans une paternité choisie, contractuelle et plurielle. Ce modèle de père s’appuie sur une théorie basée sur le développement personnel, il est à l'écoute de ses besoins. Ce père est né dans les années 60-70 et coïncide avec l’apparition de 3 nouveaux types de famille : concubinage, pluriparentalité, homoparentalité.


Ces trois modèles (sévère, papa poule et libéré) sont des modèles de paternité déjà installés et mis à l’œuvre depuis des années. Mais un nouveau modèle de père se développe aujourd’hui. Il s’agit du père présent.


4. Le père présent


Il est « le père idéal du XXIème siècle ». Il est défini par l’auteur comme étant un père investi, disponible et participant mais aussi conscient de ses responsabilités parentales et de sa fonction de parent de sexe masculin. « C’est offrir de soi-même pour partager avec son enfant, dans une attitude oblative et sans attendre de rétribution. » Dans La grossesse du père, Colona-Césari rejoint l’idée de Le Camus, elle parle de ces pères avec une dénomination que j'aime beaucoup: les pères kangourous. « Le « kangourou » fin de siècle est revendicateur. A bruit ou à haute voix, il manifeste son droit à la tendresse, à l’expression et au partage. Son droit enfin à la reconnaissance d’un statut AFFECTIF de père, occulté jusqu’à nos jours ». Elle parle de « la démarche de ces « nouveaux pères » qui se tournent actuellement d’avantage vers le côté humain, sensible, sentimental des choses de la vie, dont l’enfant fait partie ».

Le père développe alors des capacités de communication et de responsabilisation grâce à un questionnement personnel qui amène l’homme à grandir et à s’affirmer participant alors à l’évolution des mœurs.



Conclusion


Au regard de ces deux auteurs, nous pourrions ajouter que ce dernier modèle de père découle des trois précédents. En effet, le père présent est un père conscient de ses responsabilités tout comme le père sévère. Il est présent et investi auprès de son enfant à l’image du papa poule. Pour finir son attitude révèle une démarche consciente de répondre à son propre besoin de lien avec son enfant, en cela il correspond au père libéré. Le père dit idéal par Le Camus vient donc de ces trois modèles, ce qui nous montre l’évolution des rôles, des compétences et des représentations du père en France et dans le monde. Mais quelles sont réellement ces compétences parentales ? Quelles sont les répercussions des rôles parentaux sur l’enfant ? La suite dans un prochain article!

  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com