• Flora

DIY: tour d'observation

Etre à l'écoute et attentif aux besoins de son enfant peut parfois s'avérer difficile. Si comme nous vous avez un bébé en demande d'interactions et d'expériences, alors vous avez peut-être parfois du mal à trouver le temps de faire autre chose. Pourtant dans nos vies d'adulte il nous arrive de devoir endosser d'autres casquettes que celle de copain de jeu: cuisiner, faire du ménage, travailler, prendre du temps pour soi...

Le seul moyen que nous avons trouvé: faire participer Joséphine! Après quelques semaines de réflexion et un petit coup au derrière, nous avons décidé de lui construire une tour d'observation. Je vous explique ce que c'est et à quoi ça sert dans cet article.


1. Que nous disent les besoins de l'enfant

1.1 Mes observations


Vers ses un an, Joséphine avait des difficultés à jouer seule. M'éloigner pour faire à manger, un brin de ménage ou autre était source de frustrations pour elle.


Il fallait trouver le moyen d'inclure Joséphine dans toutes les tâches du quotidien. Quoi que je faisais, elle me suivait. Si elle ne pouvait pas participer elle se mettait à crier et en portage elle ne pouvait pas manipuler. Mais comment lui permettre de participer et d'observer en toute sécurité? Nous avons fait le point sur ses besoins afin de réduire ses frustrations.


1.2 Les besoins de l'enfant


  • Besoin d'être au même niveau que nous: lorsque nous jouons avec nos enfants, nous avons l'habitude d'être au même niveau qu'eux. Nous nous essayons donc au sol. Mais lorsque nous faisons nos activités d'adulte nous prenons tout d'un coup de la hauteur. L'enfant se sent alors exclus et ne comprend pas ce que nous faisons. Il a besoin d'être au même niveau que nous pour être en interaction, se sentir sécurisé et de fait, être dans l'apprentissage: d'où l’intérêt du portage (être sécurisé petit pour pouvoir explorer par la suite).

  • Apprendre en faisant: nous l'avons déjà dit dans de précédents articles, l'enfant apprend en faisant des expériences, en manipulant, en se confrontant à des échecs, et en persévérant. Pour cela il a besoin d'observer et d'imiter les situations du quotidien. Manipuler lui permet de développer de multiples compétences: pince fine, motricité fine et globale, ses sens, sa force...

  • Besoin d'autonomie: Vers 14 mois, l'enfant manifeste clairement son envie de faire seul! Il veut participer et réaliser des actions seul.



A la maison, Joséphine nous a manifesté sa frustration de ne pas pouvoir participer vers ses 14 mois. Ses cris stridents dès lors que je m'approchais de la cuisine, nous ont obligés à repenser notre façon de faire. Je lui ai tout d'abord installé une chaise devant le plan de travail. Elle pouvait s'asseoir ou se mettre debout et voir ce que je faisais. Mais haute comme trois pommes, elle ne pouvait pas vraiment participer. Vers ses 16 mois, nous avons finalement opté pour la tour d'observation.


2. La tour d'observation c'est quoi?


Non ce n'est pas un objet de torture. La solution n'est pas de construire un donjon pour votre enfant et de l'y enfermer le temps de préparer le repas...

La mise en place de cette tour est tirée de la pédagogie Montessori: on apprend en faisant des actions du quotidien et avec des objets du quotidien.

La tour d'observation ou tour d'apprentissage permet à l'enfant d'être au même niveau que l'adulte par rapport à une table, un plan de travail, un évier, un établi... L'enfant est à hauteur et il peut participer en toute sécurité.


Alors oui vous pouvez en trouver sur internet dans les 200 euros... Mais vous allez voir, sa fabrication est très simple et surtout très peu cher (environ 30 euros).


3. Réaliser une tour d'observation

Je ne vous partage pas ici un tuto détaillé de sa construction. Vous en trouverez mille sur internet.

Sa réalisation est à porté de tout apprenti bricoleur. Vous aurez besoin d'un marche pieds IKEA, de tasseaux, de vis, d'une viseuse électrique, d'une scie sauteuse et de peinture qui permet un lavage à l'eau (oui la manipulation autonome ça peut tâcher...).

Nous avons utilisé le tuto suivant: construire sa tour d'observation

Nous avons ajouté à ce tuto un tasseau qui permet à Joséphine de ne pas tomber en arrière.


Conclusion


Depuis que Joséphine utilise sa tour d'observation, elle est moins frustrée. Elle lui permet de participer à la confection de chaque repas, à la vaisselle, au rangement. Nous sommes à chaque fois surpris par ce qu'elle entreprend: utiliser le rouleau à pâtisserie, piquer la pâte avec la fourchette, utiliser des emportes pièces, couper...

C'est un moment d'interaction et d'activité privilégié, nous nous observons, nous amusons et nous régalons! Oui Joséphine est une experte en réalisation de petits sablés!

Alors ça vous dit? A vos viseuse et bon appétit en famille!

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout