Le désir d'enfant

Mis à jour : 11 janv. 2020

Toc, toc, toc ... qui est là?

Personne encore...


Entourée d'enfants depuis quelques années, le désir d'enfant s'est manifesté tôt chez moi. Un peu moins rapidement pour Monsieur, qui pensait devoir mettre au placard sa cape de jeune minot. Mais force de communication, de calculs savants et de programmation, nous en arrivons à la conclusion suivante: Avril 2017 --> arrêt de la pilule, Mai 2017 --> top départ! Le vrai départ ne se fera finalement qu'en Mars 2018, 10 mois d'attente, d'impressions, d'espoirs puis de déception... encore raté! Jusqu'au jour où...


  1. Un peu d'infos:

Alors oui, la professionnelle se dit qu'il faut être patient, que la fécondité dépend essentiellement de l'âge de la future maman et qu'avant 30 ans le délais moyen de conception est de 3 à 5 mois (jusqu'à 12 mois pour les plus de 30 ans). La probabilité de tomber enceinte est alors de 25% par cycle (diminue en fonction de l'âge de la femme).

Faisons tout de même un petit rappel sur le cycle menstruel de référence (28 jours):

De J1 (1er jour des règles) à J14 (ovulation): Un follicule se prépare à l'éventualité de croiser un spermatozoïde. Mais pour être prêt pour ce grand jour, il doit maturer. On appel cette phase, la phase folliculaire.

J14: C'est le grand jour, petit follicule s'est fait tout beau pour sortir de l'ovaire. C'est la fameuse ovulation. Deux destins s'offrent alors à lui:

- Rencontrer un spermatozoïde, être fécondé et partir à l'aventure ces 9 prochains mois avant de prendre le large.

- Vagabonder dans une trompe déserte ou ne rencontrer que des spermatozoïdes manquant de motivation. L’espérance de vie de ce petit follicule en manque d'amour n'étant que de 24/48h, nous assistons à sa dégradation progressive jusqu'à être complètement éliminé lors des menstruations. Cette phase (de J14 à J28) est aussi appelée la phase lutéale. Et c'est reparti pour un nouveau cycle.


Imaginez les tsunamis hormonaux qui nous permettent de passer d'une phase à l'autre, tous les mois! Nous pouvons nous applaudir!


2. On se prend en main:

Quelques mois passent et toujours rien... quelle angoisse d'être si impuissante! Je ne peux pas donner un coup de pouce? Beaucoup de couples ont la patience d'attendre et de laisser faire la nature, je les admire. Pour ma part je sentais le besoin de comprendre et de répondre à mes angoisses.

  • Première étape: comprendre son cycle. On commence par prendre un papier et un crayon (ou une super application mobile qui vous calcule tout) pour noter ses cycles. C'est (censé être) simple. J1 premier jour des règles, J14 ovulation, J28 verdict! Oui mais ça ce serait trop simple! En vérité une grande majorité des femmes ont des cycles soit plus longs, plus courts ou même complètement anarchiques! Et bingo, je fais partie de cette catégorie avec des cycles de 28 à 58 jours ...

  • Etape deux: connaître sa période d'ovulation. Dans les livres, le jour d'ovulation est le 14ème jour du cycle. Pour toutes celles qui n'ont pas des cycles de 28 jours, il est possible de déterminer cette période à l'aide d'une courbe de température. Cette méthode fonctionne bien, mais pas pour moi. Je teste alors les tests d'ovulation qui m'ont permis de cibler ma période d'ovulation.

  • Dans le même temps: nous essayons alors depuis 6 mois d'avoir un bébé, nous avons donc décidé de consulter notre généraliste. Ce dernier nous a prescrit à tous les deux des examens complémentaires, je vous les détaille par ici. Diagnostic après échographie pelvienne: ovaires micropolykystiques. Je vous explique ici ce que c'est, je ressors du rendez-vous finalement soulagée qu'il y ait une explication. J'apprendrais plus tard que 50% des femmes souffrent de ce syndrome, souvent sans le savoir. Je n'ai pas eu le temps de m'en inquiéter, car au bout de 10 mois, grâce aux tests d'ovulations, j'apprendrais deux semaines après l'échographie que je suis enceinte!


Conclusion


Chaque histoire de couple est différente et chaque couple vit son désir d'enfant à sa manière. Certains couples ont besoin d'informations, d'autres font confiance au temps. Dans un cas comme dans l'autre, il n'y a pas de culpabilité à avoir. Il existe des clefs utiles à savoir pour apprendre à mieux se connaître: les connaissances sur le cycle menstruel, la période d'ovulation et les outils qui permettent de la cibler. Plein de courage à tous les couples qui vivent cette attente, qu'elle soit de quelques mois à plus longtemps, c'est toujours trop long...





65 vues1 commentaire
  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com