Réflexologie émotionnelle du bébé

Il y a maintenant 7 ans, j'ai eu la chance de débuter ma vie professionnelle d'infirmière auprès des grands prématurés. Mais pas dans n'importe quel service de réanimation néonatale. La réanimation néonatale du CHU d'Angers pratiquait déjà le soin NIDCAP. Plus qu'un soin, c'est une philosophie de soin: prendre en compte les besoins du nouveau-né prématuré, adapter son environnement de soin à ses derniers et redonner aux parents sa place de figure d'attachement. A travers cette organisation de soin, j'y ai appris l'importance du toucher dans le soin. L'importance également de l'intention que nous mettons lorsque nous touchons, ce que nous apportons à l'autre. J'ai retrouvé toutes ces notions lors de ma formation dédiée à la réflexologie émotionnelle du bébé au sein de l'Ecole du Bien Naître. Je vous en parle dans cet article.


1. Toucher, bien plus qu'un mouvement


Le toucher est le premier sens qu'acquiert le fœtus in-utero (vers 4 mois de grossesse). Dès sa naissance, il lui permet de se repérer, d'ajuster sa vision et son audition encore en accommodation à ce nouveau monde. Cela nous aide à mieux comprendre la nécessité du portage dès la naissance, mais nous y reviendrons dans un article dédié.

Le toucher c'est entrer en contact par le biais d'une sensation. Mais cela ne s'arrête pas là. Cette sensation se propage dans notre corps grâce à notre système nerveux. Elle vient raisonner au cœur même de notre cerveau pour trouver une lecture, une interprétation de ce contact. Ce sens nous permet d'explorer, de découvrir et de reconnaître un environnement.

Lorsque nous entrons en contact par le toucher entre humains, une avalanche de sens se met en action, allant même jusqu'à libérer des émotions.


1.1 Le dialogue tonico-émotionnel

En 1930, le médecin et docteur en psychologie Henri Wallon, parle du dialogue tonique. En 1977, J. de Ajuriaguerra approfondit cette notion et décrit le dialogue tonico-émotionnel, comme étant "le reflet des états émotionnels des deux partenaires avec la possibilité d’une transmission de l’un à l’autre, en particulier chez le bébé, et dès le plus jeune âge".

Vous ne vous surprenez pas en train d'observer les mimiques de votre enfant pour essayer d'en déduire son état émotionnel ou son besoin? Et bien sachez que votre enfant, dès sa naissance, en fait de même. Nous avons l'habitude de dire qu'un enfant est une éponge à émotions. Sous entendu, il capte et absorbe nos émotions.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à lire un article disponible sur CAIRN: Le dialogue tonico-émotionnel et ses développemnts de M.S.Bachollet et D.Marcelli. Cet article vous détaille ce langage émotionnel et fait le lien avec l'accordage affectif parent-bébé.


1.2 Le toucher: une influence sur l'équilibre hormonal

En effet lorsque l'on nous touche, un message nerveux est envoyé à notre cerveau créant une réponse motrice, émotionnelle mais également hormonale. Les voici:

  • Mélatonine: apporte le sentiment de sécurité, calme les mouvements, aide à l'endormissement

  • Sérotonine et endorphine: aide dans le gestion des émotions, sentiment de bien-être

  • Cortisol et adrénaline: gestion du stress


1.3 L'importance de l'intention dans le toucher-soin


Maintenant que nous avons pris conscience que le toucher met en relation nos états émotionnels, nous comprenons l'importance que peut avoir l'intention de notre toucher sur notre enfant ou adulte en face de nous.

Puisque nos émotions sont également le reflet de notre état interne, nous pouvons donc penser qu'il est possible de soigner les maux par un toucher intentionnellement adapté aux besoins de l'autre. La médecine traditionnelle est encore très attachée au soin physique et moins à l'aspect émotionnel. C'est pourquoi les médecines parallèles tentent aujourd'hui de compléter ces prises en soin. C'est notamment le cas de la réflexologie.


1.4 Les bienfaits du toucher

Pour résumer, le toucher a un impact sur:

  • L'état physiologique: sommeil, énergie, poids, échanges intra-cellulaires, système immunitaire, compétences motrices

  • L'état psychoaffectif: atténue l'agressivité et l'hyperactivité, augmente la production d'endorphine et d'ocytocine, aide à prendre conscience de son corps et à gérer ses émotions

  • Les compétences sociales: augmente la confiance en soi, permet une meilleure adaptabilité et favorise l'empathie


2. La réflexologie émotionnelle du bébé



Je sens que ce titre vous rend perplexe. Ne vous inquiétez pas, vous allez tout comprendre. Ce soin se base sur le principe suivant: le bébé qui présente un maux (trouble du sommeil, difficulté à téter, infections à répétition...) nous parle de son vécu inconscient intra-utérin. Ce qu'a vécu ce bébé dans le ventre de sa mère, ce sont les émotions et le vécu des générations antérieures. D'abord de sa mère, qui porte en elle son propre vécu intra-utétin et donc le vécu de sa propre mère (la grand mère du bébé d'aujourd'hui) et ainsi de suite.

Je vous l'accorde, il faut avoir l'esprit ouvert à un soin lié à l’émotionnel, qui sort donc du rationnel. Mais les résultats sont là. Je vous propose donc d'aller plus loin!


2.1 L'objectif de la réflexologie émotionnelle chez le bébé

Le but de cette thérapie est de mettre en mots les maux du bébé qui vient au monde chargé d'histoire et de vécus qui ne sont pas les siens. Il manifeste au travers de troubles divers, des émotions refoulées ou intenses que vivent ses parents.

Nous le savons, nous avons sous le pied la représentation fidèle du corps humain. Chaque organe représenté fait également écho à nos émotions. La réflexologie plantaire permet donc de débloquer des tensions physiques et émotionnelles. Il est d'ailleurs connu que masser l'enfant, et notamment ses pieds, lui permet au delà de soulager des troubles physiques, de mieux se connaître, d'avoir confiance en lui, et d'être dans l'empathie avec les autres.



2.2 Partir d'un entretien pour ajuster son toucher

Le réflexologue ou la personne formée à la réflexologie affective du bébé propose de mener un entretien préalable avec le ou les parents et l'enfant. Il cherche à comprendre d'où vient le mal manifesté par l'enfant. Le parent décrit et analyse avec le praticien. Au terme de cet entretien, le praticien ajuste son soin grâce à des "planches". Ces planches (représentations des pieds), cartographient l'ensemble du corps et des émotions de l'être humain. Il existe alors une cartographie par thématique. Le praticien peut alors débloquer des points de tensions à l'aide de cette cartographie et de l'intention qu'il met dans son toucher.


Conclusion


J'ai souhaité à travers cet article vous rappeler l'impact du toucher tant sur le plan physique que sur les émotions. Les médecines parallèles et plus précisément la réflexologie s'appuient sur ces données pour soutenir la personne soignée. Le bébé et l'enfant sont tout aussi sensibles à la réflexologie.

L'Ecole du Bien Naître ne nous forme pas à être réflexologues. Mais elle m'a formé à pouvoir accompagner l'enfant sur des thématiques précises et grâce à des protocoles établis. La réflexologie plantaire émotionnelle de l'enfant est un outil de plus pour vous accompagner, vous et votre enfant, dans votre quotidien. Un outil pour permettre à votre enfant de se libérer des émotions qui le pèse par le massage. C'est aussi un moyen pour vous de mieux comprendre votre enfant et de l'aider à verbaliser ses émotions parfois si envahissantes. Alors pourquoi ne pas essayer?

Je vous présente très bientôt le déroulé de ma consultation! A très vite.


  • Noir Facebook Icône

©2019 par Au lit Joséphine!. Créé avec Wix.com